L’enseignement catho a gagné... au détriment de l’enseignement public !

dimanche 8 mai 2011

François Fillon et l’enseignement catholique viennent de conclure l’accord — que refusait jusqu’à présent Luc Chatel — concernant le transfert de 4 millions d’euros au budget de l’Éducation nationale en faveur du privé pour la rentrée 2011(amendement du sénateur UMP Carle [1]).

L’enseignement catho a donc gagné son bras de fer contre le Ministère, à coup de conférences de presse et intense lobbying ; ces 4 millions d’euros étant pris sur le budget Éducation nationale, c’est bien au détriment de l’enseignement public qu’est attribué ce nouveau « cadeau » budgétaire au privé catholique !

Concrètement, l’enseignement catholique pourra compter sur 200 postes d’enseignants supplémentaires, au moment où l’enseignement public est frappé de plein fouet, avec ses 1 500 classes fermées en premier degré, ainsi que toutes les difficultés liées à la RGPP.

Si l’enseignement catho récupère 200 postes de plus, l’enseignement public devrait en récupérer 1 000 (règle des 20% ) ! Mais comme cette règle n’était déjà pas appliquée au niveau des rendus de postes (moins 1 533 au lieu des moins 3 200 postes qui auraient été rendus avec cette règle !), c’ est 1 000 plus 1 467 postes soit 2 467 postes que devrait récupérer l’enseignement public...

Favoriser unilatéralement l’enseignement catholique, est un arbitrage politique clair qui continue à être fait au détriment de l’enseignement public...
Plus 200 postes pour le privé catho, pourquoi pas, à condition que l’enseignement public, qui concentre la quasi totalité des zones d’éducation prioritaire, récupère sa part !


[1Le sénateur Carle est aussi l’auteur de la loi qui porte son nom, obligeant les communes à verser le forfait d’externat aux établissements privés sous contrat qui scolarisent des enfants de parents résidant dans cette commune.
Les lobbys pro-privé au Parlement et au Sénat sont extrêmement organisés et malheureusement efficaces...


Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants