La lettre à tous les personnels de l’Education Nationale consultable en ligne dès ce matin 10h30

mardi 26 juin 2012

Le « SCOOP » ce n’est pas la lettre aux personnels de l’E.N, mais l’annonce de la création de 355 postes dans le secondaire, en plus des 1000 postes dans le primaire, dès la rentrée 2012 !

Quand à la lettre, le texte devait paraître au B.O. du 22 juin. Mais Vincent Peillon a préféré en retarder la publication pour la mettre en scène.

Remplaçant la circulaire de rentrée de Chatel, cette « lettre » et non pas une nouvelle circulaire, fixe les principales actions ministérielle pour la prochaine année en 18 points, en voici quelques extraits.

  • 1. L’école primaire : présentée comme la principale priorité. Où l’on notera surtout que : « l’encadrement des classes soit renforcé, notamment dans les écoles qui sont confrontées aux situations les plus complexes. Cette ambition trouvera une première traduction, dès la prochaine rentrée, avec la création de 1 000 nouveaux emplois de professeurs des écoles. Ces emplois seront mobilisés pour améliorer l’accueil des élèves, favoriser leur réussite, en particulier dans les écoles de l’éducation prioritaire et dans les zones rurales isolées. Ils permettront de conforter le potentiel de remplacement et de renforcer les dispositifs d’aide aux élèves en difficulté, notamment les Rased ». Enfin l’importance des RASED est soulignée par un ministre de l’E.N.
  • 2. Les résultats des évaluations qui se sont déroulées en CE1 et CM2, qui « ne seront centralisés au niveau national. Ils seront collectés et analysés à l’échelle des écoles, et seulement à ce niveau, avec l’appui des inspecteurs des circonscriptions. Ces évaluations serviront également de support aux échanges avec les familles et, s’agissant des évaluations réalisées en CM2, en favorisant la liaison avec le collège de secteur ». En fait une concertation est lancée pour la refonte des évaluations. Egalement le ministère demande que les cours préparatoires soient confiés à des enseignants confirmés.
  • 3. Maintien du socle commun de connaissances et de compétences, mais « la conception et les composantes du socle commun seront repensées. La réécriture des programmes de l’école primaire et du collège suivra cette révision et se fera dans un cadre concerté et transparent ».
  • 4. Le collège unique : le texte réaffirme le principe du collège unique tout en reconnaissant « des parcours différenciés ».
  • 5. Au lycée, la réforme est maintenue sauf l’histoire-géo qui devrait être rétablie en terminale S. Pour les séries technologiques « Un accompagnement significatif par la formation continue des enseignants doit être mis en place en académie, en relais des actions nationales qui se poursuivront ». Les lycées d’enseignement général et technologique et d’enseignement professionnel doivent se rapprocher et favoriser la mixité des élèves. Pour atteindre cet objectif, le développement des lycées polyvalents sera favorisé.
  • 6. La voie professionnelle, elle doit être « une véritable filière de réussite, avec des orientations positives et non pas imposées, et des débouchés assurés. La valorisation de l’enseignement professionnel, thème important de la concertation à venir, doit devenir enfin une réalité ».
  • 7. L’enseignement des langues, L’expérimentation de l’enseignement de langues « intégré » est maintenue à la rentrée.
  • 8. Le sport scolaire, « joue un rôle fondamental dans l’accès des jeunes aux sports et plus largement à la vie associative. C’est un élément de dynamisation et de cohésion des écoles et des établissements scolaires. Il doit être valorisé et développé ».

Sont développés ensuite des projets pour la scolarisation des élèves en situation de handicap, pour la lutte contre le décrochage scolaire, ainsi que des mesures sur la carte scolaire, les internats, les outils numériques, etc.

  • 11. L’éducation prioritaire, dispositif prioritaire, « elle connaîtra une nouvelle étape de son développement et de son efficacité et sera au cœur des décisions qui seront prises dans le cadre de la concertation à venir. Son principe fondamental, qui présida à son déploiement il y a trente ans, demeure « donner plus à ceux qui ont le plus de besoins ». En conséquence, avec la participation de tous les acteurs concernés, le dispositif écoles, collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite (Éclair) a vocation à être repensé, les règles fixées pour la prochaine rentrée étant maintenues de façon à éviter toute désorganisation ».
  • 17. Comme déjà annoncé : « Le décret n° 2012-702 du 7 mai 2012, relatif à l’évaluation des personnels, sera abrogé et ne sera donc pas mis en application au 1er septembre 2012. Conçu et publié sans l’adhésion des personnels, ce texte ne permet pas de fonder une évaluation satisfaisante. Pour autant, un simple retour à la situation antérieure n’est pas non plus souhaitable. C’est pourquoi, en concertation avec tous les partenaires concernés, nous préparerons de nouvelles dispositions qui entreront en application à la rentrée 2013 ». Par contre la lettre ne dit rien sur la carrière des enseignants si ce n’est la promesse de la refonte de la formation des enseignants.
  • 18. Point important : la formation initiale et continue des maîtres. La lettre confirme l’abrogation du décret sur l’évaluation des enseignants, elle annonce des « des mesures d’aménagement de service et des formations spécifiques pour les stagiaires nouvellement recrutés en septembre 2012 ». Une future loi est évoquée : « Dans le cadre de la future loi, nous créerons des écoles supérieures du professorat et de l’éducation qui seront opérationnelles dès 2013. Tous les professeurs, quel que soit le niveau d’enseignement auquel ils se destinent, partageront un moment de formation commun dans ces écoles supérieures. Notre engagement est de développer une logique d’entrée progressive dans le métier d’enseignant et d’éducation par un parcours de professionnalisation ».

Pour lire le texte complet de la lettre.


Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants