Auxiliaires de vie scolaire (AVS) : annonce jeudi 22 août d’un plan de pérennisation

mardi 27 août 2013

La création d’un nouveau métier, celui d’accompagnateur scolaire, choix régulièrement repoussé par les gouvernements précédents, marque une prise en charge effective des difficultés des enfants handicapés.

Mais une fois l’effet d’annonce passé et en regardant de plus près la présentation du 22 août on ne peut que constater pour les personnels qui exercent cette activité (sous des statuts divers), que le compte n’y est pas !

George Pau-Langevin, ministre de la réussite éducative, Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux personnes handicapées, et Vincent Peillon ont longuement présenté le 22 août la nouvelle politique de formation et pérennisation des auxiliaires de vie scolaire.

Mais pour les AVS déjà en place, les dispositions annoncées sont loin d’être satisfaisantes :

  • Le gouvernement prévoit la mise en CDI des AVS ayant 6 ans d’ancienneté et le statut d’assistant d’éducation. Les nouveaux contrats à durée indéterminée auront la même durée que le CDD. Les AVS en emploi aidé seront invités à s’engager dans la validation des acquis de leur expérience (VAE) pour obtenir un diplôme.
  • Le gouvernement annonce le recrutement, à la rentrée 2013, de 8000 AVS supplémentaires en emploi aidé et 350 sous le statut d’assistant d’éducation. Ils bénéficieront d’une formation de 120 heures pour commencer la préparation du futur diplôme d’accompagnateur. Il s’agira d’un diplôme de niveau V (bac).

Plus de 28 000 AVS exercent aujourd’hui sur des statuts divers et souvent sur des contrats aidés. Un peu plus de 10 % seulement, parmi ces 28 000 collègues, passeraient en contrat à durée indéterminée en 2014. A cette cadence, même si une accélération du rythme est envisagée à partir de 2015, il faudra près de 10 ans pour voir les personnels en place bénéficier éventuellement d’un CDI. La transformation en CDI ne sera possible qu’en 2014 pour les AVS qui sont sous statut d’AED avec 6 ans d’ancienneté en CDD.

Beaucoup de questions restent actuellement sans réponse au regard de cette annonce :

  • Combien coûtera en 2014 cette mesure ? Il ne suffit pas de dire qu’elle est « compatible avec le budget de l’éducation nationale » pour répondre à la question.
  • Sur les 8000 « postes » créés à cette rentrée, combien le seront réellement sous forme de statut d’AED ?
  • La durée du temps de travail : sera-t-elle à temps complet ou des temps partiels seront-ils imposés (ce qui est souvent le cas aujourd’hui pour les AVS quel que soit leur statut avec un salaire ne dépassant pas les 2/3 du SMIC) ?
  • Que vont devenir les AVS dont le contrat arrive à expiration ou a expiré en 2013 ? Le gouvernement annonce une prolongation d’un an des contrats CDD, mais sans plus de précision.

Beaucoup de flou dans cette annonce sur le statut de ces nouveaux AVS !

Le texte du communiqué


Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants