La liberté de conscience en danger ?

vendredi 22 septembre 2017

Appel à soutenir Calogero Giardina
Cour d’appel de Lyon le 19 septembre 2017 à 13 h 30
1 rue du Palais de Justice, 69005 Lyon

En possession d’une maîtrise de lettres modernes et d’un doctorat en littérature
française, Calogero se voit interdire d’enseigner à vie dans tous les établissements d’enseignement catholique de France, parce qu’il a été interrogé sur ses positions religieuses au cours de l’entretien préalable à l’embauche propre à l’enseignement privé.

Calogero a produit les preuves du fait que les responsables de l’enseignement
catholique violent la liberté de conscience.

Les questions posées au cours de cet entretien constituent une violation de la déclaration des droits de l’Homme et du droit français.

La décision du conseil constitutionnel rappelle « qu’aux termes de l’article 10 de la
Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi » ; que le Préambule de la Constitution de 1946 rappelle que « Nul ne peut être lésé dans son travail ou son emploi en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances » ; que la liberté de conscience doit donc
être regardée comme l’un des principes fondamentaux reconnus par les lois de la
République » et « l’article 1er de la loi du 31 décembre 1959 que l’obligation imposée aux maîtres de respecter le caractère propre de l’établissement, si elle leur fait un devoir de réserve, ne saurait être interprétée comme permettant une atteinte à leur
liberté de conscience ».

Chacun-e est le-la bienvenu-e pour soutenir la laïcité et la liberté de
conscience de tou-te-s les salarié-es

SUNDEP - SOLIDAIRES académie de Lyon Tél 06 44 28 96 78


Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants