Communiqué intersyndical pour l’abandon E3C

vendredi 17 janvier 2020

La rentrée de janvier doit voir se mettre en place la première session des épreuves communes appelées -E3C-

Les inquiétudes partagées par une grande partie de la communauté éducative de tous les établissements de l’éducation.
A mesure que les semaines passent, les problèmes sont de plus en plus évidents : problème d’organisation, lourdeur de la procédure....

Tant et si bien que nous voyons des chefs d’établissement prendre des mesures très particulières :
A Tours, une proviseure a envoyé un mail à tous les parents d’élèves en première pour indiquer et orienter les révisions des élèves en histoire (Révolution française et l’Empire) et en géographie (la métropilisation). cf. La nouvelle République.fr « Tours : quand le rectorat oriente des révisions du bac »

JPEG - 48 ko

Pour la suppression des épreuves de contrôle continu (E3C)
● Retards dans l’ouverture des données entraînant des perturbations dans les progressions décidées par les enseignant.es pour préparer les élèves.
● Périodes de cours très chargées pour des programmes très, voire trop exigeant pour les élèves.
● Liberté pédagogique des professeur.es remise en cause par un rythme insoutenable.
● Modalités d’organisation qui créent de graves inégalités entre élèves.
● Pression continue sur les élèves placés dans de mauvaises conditions d’apprentissage,
● Pressions sur les enseignant.es pour des obligations administratives dont ils n’ont aucune précision, encore à ce jour.
● Conditions de correction problématiques et très diverses selon les établissements.
● Absence de temps de correction et aucune information des rectorats quant à la rémunération pour les copies dématérialisées.
● Des élèves débordés par la rapidité d’avancée dans le programme et qui se tournent vers des organismes privés et payants.
● Stress et surcharge de travail pour les enseignant.es

Toutes ces constatations nous amènent à exiger la suppression des épreuves du contrôle continu.

Pour la pétition, mettre en affichage dans vos salles des professeurs et renvoyer la pétition scannée (à sundep laposte.net) ou imprimée à Solidaires, 31 rue de la Grange aux belles 75010 PARIS


Documents joints

PDF - 724.1 ko

Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants