Poster un commentaire à la suite de l’article...

vendredi 5 septembre 2008

Heures supplémentaires pour les enseignants : quelle augmentation au 1er octobre ?

Au 1er octobre 2008, les heures supplémentaires doivent logiquement augmenter puisque depuis février le point d’indice de la fonction publique a progressé de 0,3%.
Il est à noter que ce n’est pas une augmentation rétroactive.
Les taux passent :
pour les heures supplémentaires annuelles (HSA), au (...)

En réponse à...

Logo de SUNDEP
mardi 19 août 2008 à 00h13 - par  SUNDEP

On est bien sûr des loin des 8.000 € ...

Je suppose que votre remarque porte sur le tableau « Les HSA, gain à court terme... ».

Je prends comme base de calcul un certifié au 6e échelon, mais avec les « taux » (c’est l’appellation du ministère) en vigueur depuis le 1e mars 2008, ce qui améliore (à peine ...) les rémunérations.

Nous n’examinons pas ici les HSE, mais les HSA, dont le calcul se fait toujours par rapport à une « obligation réglementaire de service (ORS) » exprimée en heures hebdomadaires, même si, comme vous le notez, il n’y a pas correspondance avec les heures réelles effectuées.

Ce certifié gagne en brut 2.128,09 € par mois, ce qui, divisé par une ORS de 18 heures, donne un « taux » de 118,23 pour « une heure ORS mensuelle » (en fait pour 4 heures réelles mensuelles).

D’où la comparaison avec le « taux » HSA normale de 117,66 € (sur 9 mois, lissé sur 12 il tombe à 88,25 €, ou avec celui de la 1e HSA majorée de 20% (141,20 €, lissé à 105,90).

C’est vrai, on aurait pu faire plus réaliste (ne parler qu’en heures réelles) mais on s’éloigne alors des modes de calcul ministériels, au risque d’induire en erreur.

Le but du jeu était surtout de montrer que les heures sup des enseignants sont moins bien payées que les heures normales, bien loin des annonces de nos gouvernants actuels et du système appliqué au secteur privé.

Dernière précision : cet article est issu d’une étude d’un de nos militants « expert ». Elle lui a permis d’établir que les charges sociales payées par les profs du privé se montent à 20,63 % du brut d’après le ministère. Les enseignants du public ne paient, eux, que 13,6 % du brut.
La loi Censi était censée réduire massivement ce différentiel : on voit bien que rien n’a bougé, au contraire !

Qui êtes-vous ?
Votre message

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants