3e concours : des assouplissements

samedi 19 août 2006

Un décret du 1e août 2006 a assoupli les règles d’inscription aux troisièmes concours.

Ainsi, la durée d’activité exigée passe de 4 à 5 ans mais les activités sont moins restrictives qu’avant puisqu’elles nécessitaient de travailler dans le domaine de l’éducation. Désormais, aucune limite n’est posée.

Par ailleurs, les activités effectuées en tant que maître ou documentaliste sous contrat n’étaient pas comptabilisées. Maintenant, ce sont seulement celles effectuées en tant que maître et documentaliste agréé.

Différences avec une candidature au CAER :
- pour le CAER, il faut une licence ou titre équivalent et 3 ans d’ancienneté.
- pour le 3e concours, il faut 5 ans d’activités et aucun diplôme n’est exigé.

Mais la proposition reste limitée car le nombre de postes aux 3e concours est tellement minime que cet assouplissement ne concerne que peu de monde.

Exemple en 2006 : 53 postes ouverts et 37 attribués pour les seuls CAPES et PLP du privé, aucun poste CAPEPS ou CAPET n’étant ouvert dans cette voie.

Ci-dessous présentation des conditions de ces 3e concours.

Troisième concours d’accès à une liste d’aptitude en vue de l’obtention du CAFEP (enseignement privé), correspondant au troisième concours du CAPES, du CAPEPS du CAPET ou du CAPLP

La validité de ces listes expire le 1er octobre qui suit la date de proclamation des résultats du concours. Les recteurs procèdent au recrutement des candidats inscrits sur la liste qui justifient de l’accord d’un chef d’établissement de l’enseignement privé sous contrat.

Les candidats qui justifient d’un tel accord bénéficient d’un contrat provisoire pour une période probatoire d’un an, puis d’un contrat définitif après que leur aptitude au professorat a été constatée par la délivrance du certificat d’aptitude aux fonctions d’enseignement dans les établissements d’enseignement privés sous contrat.

1. Conditions générales
Aucune condition d’âge n’est imposée.

Pour vous inscrire, vous devez au plus tard le jour de la première épreuve d’admissibilité :
- jouir de vos droits civiques,
- ne pas avoir subi une condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions,
- être en position régulière au regard des obligations du service national,
- justifier des conditions d’aptitude physique requises.

Les candidats de nationalité étrangère hors Etat membre de la Communauté européenne ou hors Etat partie à l’accord sur l’ Espace économique européen peuvent se présenter au concours. Les lauréats ne pourront exercer dans un établissement d’enseignement privé sous contrat que s’ils obtiennent l’autorisation d’enseigner après avis du conseil de l’éducation nationale institué dans chaque académie.

Stage
Un stage de sensibilisation de quinze jours dans un établissement du second degré est un préalable utile pour tout candidat.
Pour les élèves d’IUFM, ce stage entre dans le cadre de la formation de première année.
Les autres candidats doivent se mettre en rapport avec un chef d’établissement susceptible de les accueillir pour ce stage.

2. Conditions spécifiques
Vous devez justifier d’une ou de plusieurs activités professionnelles accomplies dans le cadre d’un contrat de droit privé.
Toute activité professionnelle rémunérée peut être prise en compte dès lors qu’elle a été accomplie sous un régime de droit privé.

La durée de ces activités ne peut être prise en compte que si les intéressés n’avaient pas, lorsqu’ils les exerçaient, la qualité de fonctionnaire, de magistrat, de militaire, d’agent public ou de maître ou documentaliste agréé.

La durée des activités professionnelles doit être de cinq ans au moins, appréciée à la date de clôture des registres d’inscription.

Aucune condition de titre ou de diplôme n’est exigée des candidats.

3. Inscriptions multiples
Sous réserve de remplir les conditions requises, vous pouvez vous inscrire, au titre d’une même session :
- au CAFEP, au troisième CAFEP et au CAER
- à plusieurs sections du CAFEP et/ou du troisième CAFEP et/ou du CAER .

Si vous souhaitez vous inscrire simultanément à un concours de l’enseignement public, vous ne pouvez, au titre de la même session, vous inscrire dans la même section au concours de l’enseignement privé et au concours de l’enseignement public correspondant.

Si vous êtes uniquement reçu à un concours de l’enseignement public vous n’aurez pas la possibilité d’opter pour l’enseignement privé.

Si vous réussissez à un concours de l’enseignement privé et à un concours de l’enseignement public, vous devrez choisir l’une des deux voies.

Votre choix sera irrévocable.

Si vous souhaitez exercer dans l’enseignement privé vous devez vous inscrire au CAFEP ou au troisième CAFEP ou au CAER.

Source : site SIAC2


Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

22 février 2017 - Les chiffres officiels des salaires et la réalité !

Les salaires des enseignants varient beaucoup (...)

13 février 2017 - A surveiller : les demandes d’accès au tour extérieur des professeurs du 2nd degré

Entre les vacances de février et celles de (...)

13 février 2017 - Avantage repas pour les salariés et prix du repas

La sécurité sociale a fixé le montant forfaitaire de

1er février 2016 - Bons à tout faire :

La Poste donne l’exemple : les facteurs de (...)

6 novembre 2015 - Pondération dans les sections de BTS et CPGE

Attention, pas d’attentes du jack pot :
les (...)