Darcos en perdition fait des annonces tous azimuts

dimanche 25 janvier 2009

Darcos a présenté des « nouveaux chantiers » jeudi 22 janvier... avant une grande journée d’action le 29 qui sera pour beaucoup dirigée contre sa politique.

Par ailleurs, les pétitions, le nombre des maîtres qui se déclarent « désobéisseurs » ne cessent d’enfler.

Dans diverses déclarations le ministre tente de reprendre la main par l’annonce de mesures « gadget » qui, paradoxalement, ne concernent pas le quotidien des écoles et le travail direct des enseignants !

Etait quand même annoncée une négociation sur la revalorisation de la condition enseignante sur laquelle nous pouvons avoir des doutes ... d’autant que Darcos n’en a rien dit le 22 !

Il laisse surtout percer, au delà de l’affirmation d’un bilan « très positif » (nous pensons le contraire) sa volonté d’aller voir ailleurs...

 Les annonces

- Darcos voudrait recruter, avec Fadela Amara, 5.000 agents « pour lutter contre l’absentéisme scolaire ».
Ce serait des « médiateurs de la réussite scolaire », des « personnes qui connaissent les quartiers, les familles, mais qui relèveront de l’Éducation nationale ». Ils seront « opérationnels dès le mois de mars pour remplir leur mission ».
Ces emplois aidés seraient recrutés dans le cadre du plan de relance, pour prévenir les familles de l’absence de leurs enfants, pour 215 quartiers en difficulté dans lesquels le médiateur aura aussi une fonction d’insertion.

- pour l’orientation scolaire, il annonce que « dès la rentrée prochaine, les élèves et leurs parents pourront recevoir des conseils et des informations par le biais d’une plate-forme téléphonique accessible tous les jours jusqu’à 20 heures, doublée d’un service de réponses par Internet ».
« Placée sous l’égide de l’Onisep », elle « associera des conseillers d’orientation, psychologues, mais également des acteurs économiques ».
En outre il entend favoriser les « rendez-vous en tête à tête (...) dans les établissements les plus défavorisés ».

- Enfin, « dès le mois de juin » seront mis en ligne gratuitement sur l’internet « tous les programmes du CP à la terminale. » « Cette ’académie en ligne’ (...) reprendra tous les cours dispensés dans le cadre du Centre national d’enseignement à distance » (CNED), dit-il.

D’après source AFP

Commentaires
- des « grands frères » dans l’école ? Mais pour combien de temps, pour quels objectifs ? Et quelle articulation avec le travail des conseillers d’éducation (d’autres noms ... et qualifications peuvent être utilisés dans le privé), les assistances sociales (très peu dans le privé) ?
Par ailleurs, la volonté de ne recruter que des médiateurs issus du quartier où se situe l’établissement renforce une logique de ghetto.
Enfin, on ne peut que s’interroger sur les logiques budgétaires qui viseraient à remplacer des emplois permanents mieux rémunérés par des précaires sous-rémunérés.

- plateforme téléphonique pour l’orientation scolaire : on assiste ici à la systématisation d’une logique de service, avec appel aux financements privés : pour nous l’orientation relève d’une logique beaucoup plus proche des élèves, d’accompagnement progressif.
Dans le même temps il faut rappeler que le ministère remet en cause les COP (conseillers d’orientation psychologues) : là aussi logique d’économie...

- diffusion des programmes sur Internet, CNED en ligne : tout cela existe déjà. Une logique de portail unique est un progrès mais n’a rien de révolutionnaire.

 Ouverture d’une négociation sur la revalorisation de la condition enseignante ?

Cette revalorisation concernerait les jeunes professeurs dès lors qu’ils seront recrutés au niveau master (à partir de 2010) mais aussi « le reste du corps enseignant », selon le SNUipp.

La question de la revalorisation enseignante, promise à la rentrée 2007 avec la mise en place d’une commission (dite « Pochard »), a pris beaucoup de retard.

Etaient attendues des avancées sur la rémunération, les conditions de travail, la carrière, dans le cadre d’un plan de revalorisation global du métier.

... Mais lors de sa conférence de presse du 22 janvier, contrairement à ce qui était prévu, Darcos n’en a en fait rien dit !

Source AFP


Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants