Poster un commentaire à la suite de l’article...

jeudi 23 avril 2009

Enseignement privé : en finir avec la discrimination religieuse lors des recrutements !

Suite au refus d’accorder l’« agrément » à une candidate au PRPE (concours externe du 1er degré privé), un journal breton, le Télégramme de Brest, se penche sur les problèmes de discrimination religieuse à l’embauche dans l’enseignement catholique.
La journaliste interroge à cette occasion le responsable du (...)

En réponse à...

Logo de SUNDEP
jeudi 30 avril 2009 à 10h22 - par  SUNDEP

La dernière phrase du message précédent peut induire une ambiguïté :

rappelons enfin que l’enseignement privé sous contrat reçoit des fonds de l’Etat, ce qui fait qu’il doit se conformer aux lois de la république française (laïcité, respect de la liberté de conscience, ouverture à tous …). S’il ne veut pas s’y soumettre, il peut refuser ces subventions et devenir hors contrat, situation qui est par exemple celle des écoles Al-Kindi …

On pourrait croire que les établissements hors contrat :

- ont la possibilité de ne pas respecter la liberté de conscience de leurs personnels : il n’en est rien car ils doivent alors respecter le code du travail (cité dans le texte : article L1132-1 « aucune personne ne peut être écartée d’une procédure de recrutement […] en raison de son origine, de son sexe, de ses mœurs, de son orientation sexuelle, de son âge, de sa situation de famille ou de sa grossesse, de ses caractéristiques génétiques, de son appartenance ou de sa non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation ou une race, de ses opinions politiques, de ses activités syndicales ou mutualistes, de ses convictions religieuses, de son apparence physique, de son nom de famille ou en raison de son état de santé ou de son handicap ».

- agissent sans aucun contrôle : faux là aussi car ils sont en fait soumis à une série de contrôles sur la sécurité et l’hygiène, mais aussi en matière pédagogique et éducative même si - et nous le déplorons (voir article) - ce contrôle a été considérablement allégé par un décret du 5 mars 2009.

Selon l’article 1er de notre constitution : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion ».

Qui êtes-vous ?
Votre message

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants

Brèves

22 février 2017 - Les chiffres officiels des salaires et la réalité !

Les salaires des enseignants varient beaucoup (...)

13 février 2017 - A surveiller : les demandes d’accès au tour extérieur des professeurs du 2nd degré

Entre les vacances de février et celles de (...)

13 février 2017 - Avantage repas pour les salariés et prix du repas

La sécurité sociale a fixé le montant forfaitaire de

1er février 2016 - Bons à tout faire :

La Poste donne l’exemple : les facteurs de (...)

6 novembre 2015 - Pondération dans les sections de BTS et CPGE

Attention, pas d’attentes du jack pot :
les (...)