Ces enseignants qui, bien souvent, ne sont que deux jours au collège…

samedi 11 octobre 2014

Rapporté par Libé

"Sur l’éducation, Nicolas Sarkozy a tapé fort, merccredi soir. Et d’abord avec l’annonce fracassante de la suppression de 30% du corps enseignant. « 30% d’heures en plus pour les enseignants, 30% de rémunération en plus pour les enseignants et 30% d’enseignants en moins : cela me semble une politique adaptée à la situation que connaît notre pays. » Une bombe que le porte-parole du candidat, Gérald Darmanin, a dû corriger après-coup, comme l’a raconté le Huffigtonpost. Nicolas Sarkozy, sautant de 30% en 30%, se serait emballé. Il n’est finalement pas question de supprimer un tiers des professeurs.

Mais au delà de cette vraie-fausse proposition, Nicolas Sarkozy a aussi livré sa vision très particulière du métier de professeur :

« Je voudrais que chaque enseignant puisse consacrer quatre ou cinq heures en plus pour aider en dehors de la classe des enfants dans l’établissement qui ont du mal à suivre dans la classe. Or, la vérité, c’est qu’avec dix-huit heures d’obligation de service, bien souvent les enseignants concentrent sur deux jours, et il n’y a plus d’adulte pour aider les enfants en difficulté dans le collège ou le lycée. »

Si la proposition d’une augmentation des heures de travail en échange d’une hausse de la rémunération n’est pas nouvelle (Nicolas Sarkozy l’avait déjà préconisée en 2012), les professeurs seront ravis d’apprendre que « bien souvent », ils ne travaillent - à raison de neuf heures de cours par jour, croit-on comprendre - que deux jours par semaine.

Outre le fait qu’il est quasiment impossible pour un enseignant de caser neuf heures de cours dans une journée qui bien souvent n’en compte pas autant (au collège, les journées finissent en général vers 16h30), Nicolas Sarkozy oublie que le temps de travail des enseignants ne se limite pas au temps passé devant la classe…

Une étude de juillet 2013 sur le temps de travail des enseignants du second degré précisait qu’en moyenne, les enseignants dépassaient les quarante heures. Incluant vingt heures en moyenne de temps passé devant les élèves (y compris les heures supplémentaires), mais aussi près de trois heures passées dans l’établissement au titre d’activités avec la communauté éducatives (rencontre avec les parents, réunion entre professeurs, etc.)"



Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants